Actualités et événements de la FGCP

10/12/2021

La HAS donne son feu vert à l’utilisation de Evusheld® en prophylaxie pré-exposition pour des patients à très haut risque de forme sévère de Covid-19



Communiqué de presse - Mise en ligne le 10 déc. 2021
( https://www.has-sante.fr/jcms/p_3304161/fr/covid-19-deux-nouveaux-traitements-evalues-par-la-has#toc_1_1_1)

Le respect des mesures dites “barrières” et la vaccination constituent des moyens efficaces de prévenir l’infection par le SARS-CoV-2, de limiter la circulation du virus et de réduire les formes graves de Covid-19. La campagne vaccinale se poursuit, avec un très haut niveau de primovaccination (deux doses) et une augmentation continue du nombre de rappel administrés. Des traitements médicamenteux sont venus depuis compléter l’arsenal disponible face à la Covid-19. Aujourd'hui, la HAS se prononce sur deux nouveaux traitements de la Covid-19 pour des patients à risque de développer une forme sévère de la maladie : une association d’anticorps monoclonaux en traitement préventif, tixagévimab-cilgavimab (Evusheld®) d’AstraZeneca, et un antiviral en traitement curatif pour des personnes infectées par le SARS-CoV-2, molnupiravir (Lagevrio®) de MSD France.

Depuis la mi-novembre, l’épidémie liée au virus SARS-CoV-2 est repartie très fortement à la hausse sur l’ensemble du territoire, avec en ce moment plus de 300 000 nouveaux cas par semaine. Avec le respect des mesures dites “barrières” (port du masque, distanciation physique, aération des lieux clos, hygiène des mains notamment), la vaccination constitue l’autre pilier de la prévention de cette infection. Aujourd’hui, plus de 90% des personnes éligibles ont complété leur schéma de vaccination à deux doses et près de 20 % ont déjà reçu une dose de rappel. Les traitements médicamenteux ciblant spécifiquement la Covid-19 vont compléter l’arsenal d’outils pour lutter contre la maladie, notamment pour les personnes qui répondent mal ou pas à la vaccination ou qui n’y sont pas éligibles. Il est essentiel que professionnels de santé et patients puissent être informés de leur existence, de leur indication et de leur disponibilité.
En août dernier, la HAS, sur la base d’un avis de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM)...
Cliquez ICI pour lire la suite sur le site de la HAS...




fgcp


Un symbole commun pour les associations : le ruban vert

Deauville congrés

Les associations soutenant le don d’organes et de tissus se sont mises d’accord pour adopter un symbole commun, avec le soutien de l’Agence de la biomédecine et de la Fondation de l’Académie de médecine, qui prend dorénavant la forme d’un ruban vert.
Ce symbole rappelle que nous sommes tous donneurs d’organes et la gratitude de la société à l’égard des donneurs



AGRÉMENT NATIONAL

Le 31 octobres 2017, par décret, le Ministère de la santé, a notifié le renouvellement pour cinq ans, de l’agrément national à l’association France Greffes COEUR ET/OU POUMONS, pour la représentation des usagers dans les instances hospitalières ou de santé publique. Pour en savoir plus >>>