Actualités et événements de la FGCP

lun. 10/02/2020

L’ACTIVITE DE GREFFE D’ORGANES REPART À LA HAUSSE EN 2019

Après 8 années de forte hausse, l’activité de greffe d’organes avait baissé pour la première année en 2018 (-5%).

Grâce à l’effort collectif de l’ensemble des acteurs de la chaine du prélèvement à la greffe, l’activité repart avec près de 100 greffes supplémentaires par rapport à l’année passée.

L’Agence de la biomédecine, consciente de l’enjeu de chaque greffe, salue l’engagement quotidien des équipes soignantes et des associations de patients, pour améliorer la prise en charge des familles de donneurs, des patients en attente de greffe et des patients greffés.

Greffe Une hausse de 1,6% des greffes tous organes confondus, malgré une baisse du nombre de dons du vivant et dedonneurs en état de mort encéphalique.

  • Estimation d’au moins 5 897 greffes en 2019 (tous organes confondus), soit 92 greffes de plus qu’en 2018.

  • Par source de greffons:
  • 459 greffes grâce à un don de type «Maastricht III»(281 en 2018 soit +63 %)
  • 525 greffes à partir de donneurs vivants (561 en 2018, soit -6 %)
  • 1 729 donneurs en état de mort encéphalique (1 743 en 2018


  • Dans ce contexte, l’Agence de la biomédecine rappelle que l’activité de greffeest une priorité pour les établissements de santé. L’objectif du Plan greffe 3, ambitieux, est d’augmenter significativement le nombre de greffes,y compris à partir d’un donneur vivant.
    L’implication de chacun, pour maintenir les efforts engagés, est nécessaire afin de permettre à toujours plus de patients d’accéder à cette thérapeutique vitale.Il importe que les actions engagées en 2019 pour soutenir l’activité de greffe soient poursuivies.


    Vous pouvez télécharger le rapport en entier (format .pdf) en cliquant dans la case" Télécharger en .PDF"




    fgcp


    Partager



    AGRÉMENT NATIONAL

    Le 31 octobres 2017, par décret, le Ministère de la santé, a notifié le renouvellement pour cinq ans, de l’agrément national à l’association FRANCE GREFFES COEUR ET/OU POUMONS, pour la représentation des usagers dans les instances hospitalières ou de santé publique. Pour en savoir plus >>>