Actualités et événements de la FGCP

24/11/2020

Point de situation au 24 novembre 2020 - Activité de prélèvement et de greffe d’organes durant la seconde vague épidémique de COVID 19 en France


Agence de la biomédecine



Communiqué de presse

Depuis le début de l’année 2020, la crise sanitaire provoquée par l’épidémie de Covid-19 a eu un impact sur l’activité de prélèvement et de greffe d’organes en France.

L’Agence de la biomédecine met tout en oeuvre, aux côtés des professionnels de santé et des associations de patients, pour préserver l’accès à la greffe dans des conditions de sécurité sanitaire optimales, malgré ce contexte difficile. Lors de la première vague épidémique, l’Agence de la biomédecine a recommandé, en lien avec les sociétés savantes et les professionnels de santé, de poursuivre l’activité de greffe pour tous les organes vitaux (coeur, foie, poumon), ce qui a permis de faire face à toutes les situations d’urgence vitales pendant toute la période épidémique. En revanche, elle a préconisé de suspendre provisoirement l’activité de greffe rénale, du 18 mars au 11 mai 2020. Pendant cette période, seules les greffes rénales pédiatriques et les greffes rénales combinées (associées à un autre organe) se sont poursuivies. Les greffes rénales n’étaient pas moins importantes que les autres, mais les connaissances sur le virus du Covid-19 et sur les risques qu’il pouvait comporter pour les patients après une opération de greffe étaient à l’époque très limitées. Cela a conduit à reporter les opérations de greffes rénales, pour lesquelles il existe le traitement de suppléance qu’est la dialyse. A partir du 11 mai 2020, les greffes rénales ont repris progressivement sur l’ensemble du territoire, dans les conditions définies par l’Agence de la biomédecine pour garantir la sécurité sanitaire des patients.

Lire la suite en format .pdf



fgcp


Partager



Un symbole commun pour les associations : le ruban vert

Deauville congrés

Les associations soutenant le don d’organes et de tissus se sont mises d’accord pour adopter un symbole commun, avec le soutien de l’Agence de la biomédecine et de la Fondation de l’Académie de médecine, qui prend dorénavant la forme d’un ruban vert.
Ce symbole rappelle que nous sommes tous donneurs d’organes et la gratitude de la société à l’égard des donneurs



AGRÉMENT NATIONAL

Le 31 octobres 2017, par décret, le Ministère de la santé, a notifié le renouvellement pour cinq ans, de l’agrément national à l’association FRANCE GREFFES COEUR ET/OU POUMONS, pour la représentation des usagers dans les instances hospitalières ou de santé publique. Pour en savoir plus >>>