Jeux Europeens des Greffes du Coeur et des Poumons

A VICHY en FRANCE



stample

remember

Les Jeux ont été favorisés par des conditions atmosphériques exceptionnelles et par un soleil brûlant le jour de l'ouverture.
Quelques 440 participants provenant de 16 pays européens et d'Israël avaient répondu à l'invitation du Comité d'Organisation, dont 233 transplantés (de 12 à 82 ans) qui se sont mesurés dans au moins une (et parfois jusqu'aux 5 épreuves autorisées individuellement) de la cinquantaine de compétitions dans les 9 disciplines réglementaires.
En outre le Comité avait programmé un concours de Pétanque par triplette ouvert aux greffés et aux accompagnateurs qui a connu un très grand succès (130 inscrits).

L'équipe de France
Equipe de France
Une des caractéristique essentielle et l'originalité de ces Jeux des greffés du coeur et des poumons est de conjuguer sport et convivialité avec toute l'attention et le respect qui doivent être consacrés au don d'organes, aux donneurs et à leurs familles.

Le défilé en ville des délégations, l'ouverture solennelle des Jeux face au Palais des Congrès suivie d'un spectacle de danse exaltant et émouvant, la plantation d'un arbre commémoratif et l'apposition d'une stèle multilingue de remerciements ont constitué des temps très forts et très appréciés par les délégations étrangères.
Stèle commémorative arbre


Le Royaume-Uni avait déplacé la délégation sportive la plus nombreuse (45 concurrents pour 83 participants), et l'équipe de France, coachée par Christian Poirier, a été pour sa part à la hauteur avec 31 concurrents pour 64 participants.

En raison du grand nombre de disciplines, d'épreuves et de classements par catégorie d'âge, plus de 600 médailles ont été décernées dont 37 aux compétiteurs français. Grâce au long et minutieux travail de préparation en amont du Comité d'Organisation, du coordinateur des Jeux et de ses collaborateurs et bénévoles de nos associations, les épreuves, la logistique et le programme social se sont déroulés parfaitement et dans un bon esprit, avec une excellente collaboration des clubs sportifs locaux et des jeunes de la région qu'il faut encore remercier, ainsi que les médecins et services médicaux qui se sont mobilisés.

Le seul incident significatif a d'ailleurs été une allergie alimentaire accidentelle au self !
medailles et preparation

Il est difficile de rapporter tous les temps forts des compétitions, on pourrait citer (dans l'ordre chronologique de leur déroulement) l'empoignade du sprint final en cyclisme, le suspense et le remake de la finale de Naples en Volley-Ball entre la Finlande et la Pologne, l'intensité des sports de raquette, la chaleur étouffante lors du tournoi de tennis, l'impressionnant bassin nautique et le merveilleux parcours de golf admiré par les britanniques et irlandais.
Les français se sont distingués dans la plupart des disciplines.

Comme de coutume; la journée d'athlétisme le dernier jour des Jeux a rassemblé sur le stade pratiquement tous les participants.
Les épreuves n'ont pu démarrer qu'avec un peu de retard en raison d'une indisponibilité provisoire imprévue du stade.
On a néanmoins pu disputer de bonne heure l'épreuve populaire du lancer de la balle et admirer un jeune phénomène junior danois au gabarit et aux performances hors du commun.
De nombreux jeunes étrangers ont d'ailleurs participé à ces Jeux, ce qui reste une grande satisfaction et une action à approfondir chez nous.
L'épreuve de cross qui a clôturé la partie sportive s'est déroulée dans le parc autour du stade et a été rendue sélective par la chaleur et le tracé en partie dans l'herbe.
Le point d'orgue a bien sur été l'arrivée de cette course qui s'est jouée comme lors des jeux précédents entre les meilleurs "amis-ennemis" irlandais et autrichien, et c'est ce Dernier qui l'a emporté mais de la plus infime des marges : un centième de seconde ! Malgré les difficultés, 52 concurrents ont terminé cette épreuve.
Les compétitions sportives se sont achevées par un grand rassemblement fraternel des équipes nationales sur le stade autour de leurs drapeaux.


Charroux La Bourrée
Par ailleurs, il était important d'offrir des possibilités de distraction et des moments de détente : les excursions à Charroux et au Puy-de-Dôme ont été très appréciées, ainsi que la soirée barbecue au bord de l'Allier.

Un participant s'y est même plongé tellement il faisait chaud, le spectacle à l'Opéra de Vichy (Edith Piaf était parmi nous),
et le repas de gala terminal, avec folklore auvergnat, qui a vu la transmission du drapeau de la Fédération européenne par notre Président aux représentants suédois chargés des Jeux de 2010, non sans humour d'ailleurs.

Le Président de la Fédération européenne, Terry MANGAN, s'est réjoui du déroulement de ces Jeux et les témoignages parvenus des délégations étrangères confirment que les objectifs ont été atteints.

  • Arnulf POHL, Autriche :
    "l'organisation a été parfaite dans une ambiance impressionnante et nous avons trouvé grand plaisir à participer..."
    (http://hlutx.over-blog.com/)
  • Claude VANBUSSEL, Belgique :
    "Participer pour la 4e fois aux jeux européens fut pour moi un challenge, un but que je m'étais donné. Ceux-ci m'ont procuré un bien-être, une satisfaction incomparable et surtout le plaisir de me rendre compte à quel point j'en étais encore capable... Je ne peux que féliciter les organisateurs pour leur professionnalisme, leur sérieux, leur amabilité, leur présence aux moindres problèmes logistiques ou autres..."
    (http://www.angcp.be/bxl2/fr/journal2/archives2/jour_b61/datab61/claude.htm)
  • David WALKER, Royaume-Uni :
    "Les jeux de Vichy m'ont redonné confiance dans le concept des jeux européens et tous ceux qui y ont participé pour la première fois n'ont pas manqué d'être impressionnés..."
    (http://www.bhlta.org.uk/european_heart_&_lung_transplant_games.htm)
  • Horts HERBER, Suisse :
    " La fête de clôture organisée à l'issue des dernières compétitions a marqué le point d'orgue des Jeux, qui comptent parmi les plus beaux. Les collègues français ont tout mis en oeuvre pour faire oublier les jeux de Naples. Le dîner de gala mit fin en beauté aux Jeux.."
    (http://www.transplantierte.ch/fileadmin/download/news31.pdf)


Outre toutes les personnes déjà citées, ces Jeux n'auraient pu se dérouler sans deux personnages à qui il convient de rendre un hommage plus particulier : Fernand BRUN évidemment qui s'est dépensé sans compter dans des circonstances difficiles et Andrew ROSSITER, notre interprète parfaitement bilingue et dont la voix a pu surmonter toutes les épreuves.

Discours Fernand BRUN


Le discours d'ouverture du Président Jean-Claude BOULMER avait donné le ton et son message restera sans aucun doute celui de ces Jeux et des Jeux futurs :

" Au nom de la Fédération Française des Greffés du Coeur de des Poumons, je tiens à remercier toutes les personnes présentes de l'intérêt porté à cette manifestation.

L'organisation de ces 12èmes jeux est pour nous un immense honneur.
Ce privilège pour la France, doit être à la hauteur de nos ambitions : faire que ces jeux restent à tout jamais gravés dans nos mémoires.

Toute l'équipe, Claire, Raymonde, Fernand et bien d'autres a fait preuve d'une abnégation sans limite afin que cet évènement soit un succès et je les en remercie chaleureusement.

Vichy c'est le choix d'une ville à taille humaine, chaleureuse où l'individu peut encore exister, vivre et s'épanouir, mais c'est aussi des élus, des responsables attentifs, désireux comme nous de la pleine réussite de ces 12èmes jeux.

Un don… Une greffe… A nouveau la vie est le thème que nous avons choisi.
Un petit pas pour l'homme, un bond de géant pour l'humanité. Cette phrase prononcée par Neil Armstrong posant le pied sur la lune, peut résumer la première greffe cardiaque il y a 40 ans. Un immense espoir était né.

La greffe ne nécessite pas seulement des hôpitaux, des chirurgiens, des infirmières mais un geste qui est l'expression la plus pure de la solidarité humaine : le don d'organe.

Il y a sans doute parmi vous des familles de donneurs. Vous avez été confrontés à la mort d'un proche, un parent, un conjoint et peut-être même un enfant. Nous savons combien dans ces moments terribles la décision du don est difficile, mais vous avez surmonté votre douleur et vous avez fait le bon choix, celui du don, celui de la vie, celui de l'espoir. Soyez-en remerciés du fond du coeur.

Donneurs anonymes, familles de donneurs, ces jeux vous sont dédiés.

Nous, transplantés, nous sommes le témoignage vivant qu'il est possible de faire du sport, d'avoir une vie sociale, de fonder un foyer, en un mot : exister.

Ces 12èmes jeux, à travers les compétitions sportives, vont nous opposer mais ils vont surtout nous rapprocher dans un même élan, l'amitié. Je vous souhaite à toutes et à tous, tout le succès mérité."

Alors, rendez vous en Suède en 2010 !

rendez vous 2010


Photos : Muriel Potiron, Michel Bosselin